Détection de réseaux

La détection de réseaux

Il nous semble évident de commencer la détection avec les méthodes passives du radiodétecteur. De ce fait, cette première étape concerne les réseaux d’électricité, les réseaux de télécommunication et certains réseaux présentant une protection cathodique.
Les méthodes électro-inductives actives sont utilisées en deuxième lieu, pour les réseaux non induits (réseaux d’eau potable, éclairage public, …), à condition que ces réseaux soient constitués de matériaux conducteurs. L’utilisation de cette méthode nécessite une bonne connaissance du fonctionnement des réseaux.
Les réseaux constitués de matériaux non conducteurs (plastique ou béton) ou ne possédant pas les paramètres réunis à une bonne conduction (cas des conduites jointées ou absence de point de contact), quant à eux, seront détectés par le radar. La détection consiste à faire des coupes perpendiculaires à la direction des réseaux à détecter.
Dans certains cas, l’utilisation du radar est limitée par les conditions environnementales.
Comme la technologie géoradar n’identifie pas le type, le diamètre, ni le matériau de la conduite repérée, la lecture de la voirie via les affleurants, l’analyse des plans récépissés des concessionnaires de réseaux ainsi que les résultats de la détection des réseaux conducteurs sont les paramètres utilisés dans l’interprétation des radargrammes.

Electro-induction « intrusive » ou « non intrusive »

Technique permettant, à l’aide d’un courant induit de façon intrusive ou non intrusive, de réaliser le repérage des réseaux grâce au champ électromagnétique créé.

Détection

Induction en mode actif galvanique sur une bouche AEP

Localisation électromagnétique

Géoradar

Technique permettant, à l’aide d’un radar, d’émettre dans le sol des impulsions électromagnétiques. Selon la consistance du sol, les ondes émises sont réfléchies à la surface.

Hyperbole

Détection avec le géoradar

Exemple de Radargramme, résultat d’étude du sol par la méthode RADAR Géophysique (Géoradar)

Marquage / Piquetage

Cette opération consiste à réaliser le marquage-piquetage visuel des réseaux repérés grâce à un code couleurs normé. L’opération de marquage-piquetage réalisée sur le terrain nous permet de positionner au sol les réseaux détectés en classe de précision A avant travaux.

Marquage

N’oublions pas que le marquage-piquetage est obligatoire jusqu’à 2 mètres au-delà de l’emprise des travaux et que les zones très encombrées en réseaux doivent être matérialisées en rose.
Il va de soi que, dans tout les cas, les couleurs employées doivent respecter la norme selon les réseaux détectés.
Sources : Guide technique, normes NF S70-003-2 et NF P 98-332

Peinture marquage
Mesure et marquage
f7e618304bf403457c4edeb140ecd974llllllllll